Public : Grand public (parents et futurs parents) & professionnels

Risques chez la Petite enfance

Surface nécessaire : 15 m²

Favorisons la sécurité des jeunes enfants, du nouveau-né et/ou du fœtus

Cet atelier est réalisé autour de trois thématiques :

- psychomotricité de l’enfant,
- différents risques domestiques liés à la petite enfance (dont le matériel de puériculture)
- deux syndromes à risques (bébé secoué et/ou alcoolémie fœtale).

Différents matériels pédagogiques sont utilisés :

- Casque au poids de la tête d’un enfant de deux ans,
- Lunettes simulant la vision d’un enfant de deux ans,
- 2 mannequins pédiatriques très réalistes (bébé secoué et alcoolisation fœtale)
- décor cuisine et accessoires surdimensionnés de notre maison géante (fer à repasser, casserole, bouteille).

Cet atelier est réalisé avec théorie (diaporama) et pratique (mises en situation).

Durée :
Version complète 3 heures
Version allégée 30 minutes

A destination des professionnels de la petite enfance, des parents et futurs parents.

Intervenant : Un préventeur
Quelques chiffres :

Les accidents de la vie courante sont à l’origine de 5 millions de recours aux urgences, plusieurs centaines de milliers d’hospitalisations, et plus de 20 000 décès en France chaque année.

Chez les enfants de moins de 15 ans, les lieux d’accidents sont identiques quel que soit le sexe. Le théâtre des accidents d’enfants est le plus souvent la maison (48 %) et les lieux publics (39 %) dont la moitié dans les aires de sports et de jeux.

Les chutes constituent de loin le mécanisme le plus fréquent (60 %), suivi des coups et collisions (19 %).

29 % des accidents d’enfants entraînent des contusions ou des hématomes, 24 % des plaies, 15 % des fractures et 13 % des entorses. La tête est touchée dans un tiers des cas, les membres sensiblement plus d’une fois sur deux.

Subsistent en outre les risques d’intoxication accidentelle (faible chez les enfants), de suffocation (la mortalité infantile liée à ce risque a fortement diminué au cours des dernières années) et de brûlure (feu, objets ou liquides chauds).

(source : https://www.economie.gouv.fr/dgccrf/Securite/Accident-de-la-vie-courrante/Quelques-chiffres )