FORMATION Aménagement du domicile des personnes âgées

Surface nécessaire : 15 m²

PREVENT’EURE est le spécialiste des concepts en simulation. Cette formation est réalisée à l’aide de notre simulateur de vieillissement afin de mieux comprendre les situations de handicaps et l’aménagement nécessaire pour le maintien au domicile des personnes dépendantes.

A destination des aidants professionnels ou non, et des accompagnateurs sociaux

LES OBJECTIFS
Mieux comprendre le vieillissement et ses conséquences
Ressentir les handicaps liés au vieillissement et entrainant une dépendance
Identifier les risques à la maison pour les personnes âgées
Faciliter le maintien au domicile par l’aménagement

LES THEMATIQUES
Epidémiologie
Le vieillissement et ses handicaps (les sens, la motricité, les troubles de la mémoire et les troubles de l’équilibre)
Les risques d’accidents (au domicile, la peur de chuter, les médicaments, l’alcool)
L’environnement (les dangers, l’encombrement, le code couleur, les habitudes, tapis ou pas tapis, les câbles et rallonges, les animaux, le chaussage, les escaliers, la salle de bain, les extérieurs.
Les aides techniques

Théorie et pratique avec des mises en situation à l’aide de notre simulateur de vieillissement®
Formation jusqu’à 12 personnes par jour assurée par un formateur spécialisé en gérontologie et en ergothérapie.

DELAIS : Cette action de formation personnalisée est proposée sur demande du client en passant par le formulaire contact.
Programme : Envoi sur demande en passant par le formulaire contact.
Tarif : Elaboration personnalisée sur demande en passant par le formulaire contact.
Accessibilité aux personnes handicapées : En cas de participants en situation de handicap, merci de nous en faire part via le formulaire de contact.

Intervenant : Un préventeur

Quelques chiffres :

En France, 80% des plus de 85 ans vivent à leur domicile.

En 2030 il y aura 20 millions de personnes âgées et 24 millions en 2060.

Les personnes âgées sont les plus touchées par les accidents domestiques.
1 personne sur 2 ne perçoit pas le risque
2 personnes sur 3 estiment que leur logement est adapté.

Source solidarites-sante.gouv.fr du 21/12/2021